Istina

Vers l'unité des chrétiens d'Orient et d'Occident

Liturgie byzantine

 

L'office des vêpres

 

La grande prière du soir

Comme dans l'office de la liturgie latine (occidentale), l'office de vêpres est la grande prière du soir dans la liturgie byzantine (orthodoxe).
Il comporte une structure légèrement différente de celle des vêpres latines. Toutefois les mêmes éléments y figurent : Psaumes, prières litaniques, hymnes, antiennes et répons, Notre Père...

Les tons sur lesquels sont chantées les pièces sont annoncés à haute voix (il y a huit tons principaux dans la liturgie byzantine, utilisés en fonction du calendrier liturgique)

Dans le cas présent, en l'absence de prêtre ou de diacre, l'office ne comporte pas les grandes "ecténies" - prières de supplication ou de demande - ni de lecture de l'Ancien Testament.

Pour la semaine-type qui compose les sept offices mis en ligne, chaque jour correspond à un des dimanches du Grand Carême. Contrairement à l'usage en vigueur en Occident, on chante l'alléluia pendant cette période (la dimanche étant la mémoire de la résurrection du Seigneur).

La structure de l'Office

L'office des vêpres se compose habituellement comme suit :

Ouverture : Doxologie et psaume 103 ou 1
Au début de l'office le chœur chante : Venez adorons prosternons-nous
Puis on chante le psaume 103 ou le psaume 1
Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Alléluia, alléluia, alléluia, gloire ? toi, ô Dieu (3 fois).


Lucernaire et stychères du lucernaire :
On chante « Seigneur je crie vers toi exauce moi » avec les stychères du jour (antienne qui correspond à la fête célébrée ce jour là)
Ton... Seigneur, je crie vers Toi, exauce-moi !

L'idée est de rappeler aux hommes que - sans la grâce de Dieu -il est difficile de vivre sur terre. L'aide de Dieu nous est constamment nécessaire, le jour comme la nuit.

Lumière joyeuse
On chante ensuite le « joyeuse lumière », hymne ancienne du IIe siècle en remerciement du jour qui s'est écoulé ; et que l'on chantait en Orient tous les soirs au coucher du soleil, sous une faible lumière

Prokimenon
Ce sont des répons adaptés à la fête du jour (le chantre commence un verset de psaume, le chœur répond par un verset faisant écho à la fête du jour, et conclut avec le chantre la fin du pasume)

Daigne ce soir Seigneur nous garder sans péchés

Apostiches
Ce sont les antiennes liées à la fête du jour

Cantique de Syméon
Dans la tradition liturgique occidentale, le Cantique de Syméon (Lc 2,29-32) « Nunc dimittis » est chanté aux complies (dernière prière du soir).
« Maintenant, ô Maître, Tu peus laisser ton serviteur s'en aller en paix, selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut, que Tu as préparé à la face de tous les peuples, Lumière de la révélation aux nations, et gloire de ton peuple, Israël. »

Trisagion (Dieu saint, Dieu fort, Dieu immortel : trois fois, comme la Trinité !, Trois fois, comme pour notre « Sanctus », selon la vision du prophète)Notre Père

Notre Père

Tropaire
Qui commémore la fête du lendemain

Prières finales (hymne à la Vierge)

Les vêpres sur istina.fr

Les vêpres sont chantées tous les jeudis soir par les membres du Collège Saint Basile, dans la chapelle du Centre, ouverte au public. » chantées par les séminaristes du Collège Saint Basile. Chaque soir, ils célèbrent ainsi l'office dans la chapelle Saint-Basile, ouverte au public.