Accueil/Articles PDF/La date de Pâques : un facteur de division entre les Églises ? – Dagmar HELLER

La date de Pâques : un facteur de division entre les Églises ? – Dagmar HELLER

5,00 

La date de Pâques : un facteur de division entre les Églises ?

En mars 1997, une consultation du Conseil œcuménique des Églises s’intéressait au problème de la date commune de Pâques. Dagmar Heller revient sur sa longue histoire à travers les siècles, avant de présenter le projet de solution élaboré à Alep.

Article publié dans la revue Istina, 1999/2. Pour acquérir ce fascicule, cliquer ici.

Pour acquérir l’article au format PDF, l’ajouter au panier.

Catégorie :

Description

Extraits de l’article :

Sur près de l’ensemble du globe, les sociétés sont en mutation et l’accroissement de la mobilité transforme, à un rythme accéléré, les grandes villes notamment en communautés multiculturelles : de ce fait, les chrétiens éprouvent de plus en plus le besoin de célébrer ensemble les fêtes religieuses, s’ils veulent témoigner de façon crédible de la mort et de la résurrection du Christ et manifester l’importance de ces événements pour l’humanité.

[…]

Les propositions d’Alep pourraient avoir une certaine utilité, malgré les objections qui leur sont faites. Quand on recherche de manière sincère l’unité entre les Églises, conformément à la volonté de Jésus Christ, manifestée en Jean 17, on est de plus en plus conscient d’une chose : la nécessité de se laisser enseigner, à chaque fois, par l’autre et de le rencontrer dans un respect mutuel. Aussi demandons-nous sans cesse si et jusqu’à quel point les habitudes et les traditions, auxquelles nous sommes attachés, peuvent être sacrifiées sur l’autel de l’unité, sans que la Vérité soit trahie.

Aller en haut