Accueil/Articles PDF/L’avenir du mouvement œcuménique – Cardinal Edward Idris CASSIDY

L’avenir du mouvement œcuménique – Cardinal Edward Idris CASSIDY

5,00 

L’avenir du mouvement œcuménique

Après s’être consacrée à la discussion et à l’explication du thème « Vers la koinonia dans la foi, la vie et le témoignage », la cinquième Conférence de Foi et Constitution à Saint-Jacques-de-Compostelle, en 1993, s’est penchée sur le problème de l’avenir du mouvement œcuménique, spécialement de la commission. Le cardinal Edward Idris Cassidy, alors président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, y a tenu une conférence, retranscrite ici, appelant de ses vœux la « conversion de l’esprit et du cœur », le repentir des divisions, mais aussi le dialogue permanent et « les multiples façons de faire progresser la réconciliation ».

Article du cardinal Edward Idris Cassidy, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens de 1989 à 2001, publié dans la revue Istina, 1994/4. Pour acquérir ce fascicule, cliquer ici.

Pour acquérir l’article au format PDF, l’ajouter au panier.

Catégorie :

Description

Extrait de l’article :

Le mouvement œcuménique a toujours été une mosaïque de différents mouvements liés entre eux, chacun apportant sa contribution particulière à l’unité que nous recherchons. Je pense qu’il en sera toujours ainsi. Dans son numéro 4, le décret sur l’œcuménisme, qui continue à être la référence pour les catholiques, parle de la diversité existant au sein du mouvement œcuménique : il y est question « des entreprises et des initiatives provoquées et organisées en faveur de l’unité des chrétiens selon les nécessités variées de l’Église… », en particulier le dialogue, la coopération pour le bien commun de l’humanité, la prière commune, le renouveau et la réforme à l’intérieur de l’Église. La vision qu’il présente, et qui garde sa valeur aujourd’hui encore, est que ces différentes activités aideront, « petit à petit », à surmonter les obstacles à la communion ecclésiale parfaite.

Aller en haut